AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Garden Party [Max. 7 personnes]

Aller en bas 
AuteurMessage
Big Apple's Queen
Queen
Big Apple's Queen

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 07/08/2007

Fiche VIP
Taux VIP:
100/100  (100/100)
Résolutions:

MessageSujet: Garden Party [Max. 7 personnes]   Dim 2 Sep - 21:21

Vous êtes un groupe de jeunes gens, certains une cigarette pendue au bout du bras, d'autres une flute de champagne à la main, vous parlez tranquillement, assis sur des bancs en bois. Soudain, un pigeon mort tombe d'une branche. Amusés, choqués?

[Ceci n'est qu'un départ pour que vous comprenez à peu près la situation. A partir de là à vous de commencer un rp dit "normal" avec votre journée, arrivée, ou même à vous de décrire en détail la scène (ceux qui suivent devront s'adapter), au bout de 7 participants, j'inscrirais le nom des différents personnages dans le titre Wink N'oubliez pas, vous êtes jeunes et riches, et je suppose que certains n'ont jamais vu de cadavre d'animal, mis à part peut être leur hamster noyé dans les toilettes parce qu'il faisait trop de bruit. Comment ça je suis morbide?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Garden Party [Max. 7 personnes]   Mer 5 Sep - 19:37

La soirée venait juste de commencer, enfin depuis le temps, ça commençait à devenir légèrement long voir même complètement ennuiyant de ne pas pouvoir aller à cette fête dans laquelle tout le monde parlait dans les rues. Enfin, arrivant avec sa petite roster jaguar Matthew ne fut pas le premier car tout le monde sait que les premiers ne sont pas les meilleurs mais pas dans les derniers car les denriers sont souvent les moins attendus, lui il était arrivé vers 21h30 une heure ni tardive ni pas tardive. Gardant ses clefs dans sa poche il entra dans la salle voyant pratiquement toute la jeunesse riche de New York, décidémment toujours les mêmes têtes, lui qui pensait qu'ici il y aurait de nouveaux visages et bien non encore une fois il allait passer une soirée mortellement ennuiyeuse, heureusement qu'il avait de quoi se remonter le moral... bah quoi? Vous vous rendez compte le jeune homme le plus drogué de tout New York qui n'a pas ne serait-ce qu'un sachet de poudre pour cette soirée quelle horreur!!! C'est pourquoi ayant tout prévut comme toujours, dans la poche intérieur de sa veste il y avait deux jolies sachets de drogue, ainsi que dans les deux poches extérieurs de sa veste blanche et dans son pantalon blanc il y avait également une sachet de quoi tenir toute la soirée voyons!

En tout cas après avoir passé quelque sminutes à l'intérieur, le jeune homme sortit de la salle, en compagnie de quelques personnes 6exactement, tous partirent s'asseoir sur des banc en bois peind en blanc, un parfait petit assemblage de jardin, une table sur laquelle était posée les flûtes de champagne ainsi que les nombreux paquets de cigarette, et sur les banc se trouvait les 7jeunes soient entrain de fumer, soient entrain de boire, mais bon ce n'était non plus l'entente parfaite puisque même cigarette au bec entrain de rire, Matthew n'aimait pas ses jeunes et probablement aucuns d'entre eux ne s'aimaient, une légère brise de vent rafraîchaissait les jeunes qui commençait certainement à sentir l'effet de l'alcool dans le corps mais voila l'alcool n'allait pas suffir pour cette soirée, il faudra également un peu de drogue pour le reste de la soirée et enfin prendre son pied comme il le voulait. Matthew était assis au milieu du banc entre deux personnes, une cigarette à la main coincée entre son pouce et son index tel un drogué il la porta à sa bouche avant de fumer et de reccracher cette chose grisatre qui vous tue petit à petit de toute façon la façon dont il tient sa cigarette tout le monde la connaissait puisque tout le monde savait qu'il se droguait toute la journée à n'importe quel moment.

La nuit commençait à se faire présente, le coucher de Soleil arrivait, le ciel était rose, orange et rouge que de belle couleur, quan dsoudain dans l'arbre un craquement se fit entendre, tous se turent avant de voir tomber par terre prés de la table de jardin, un genre d'oiseau, un pigeon plsu précisemment, là un sourire se dessina sur les lèvre de Matthew alors que certains étaient hilarent d'autres était sous le choc tandis que Matthew souriait, non ce n'était pas si drôle que ça, non ce n'était pas non plu affreux s'était banal, normal, et sans aucuns intêret, et puis de toute façon des pigeons, Matthew en avait déjà tué avec son grand père pendant les parties de chasse du dimanche après midi, entre paon et autre volatiles Matthew en avait déjà tué pas mal de pigeons donc aucuns intêret à appeler la SPA pour signaler la mort d'un pigeon. Il prit une nouvelle bouffée de sa cigarette avant de la relâcher quelques secondes plus tard.


EDIT: Je peux répondre à la suite de ton message? Ou on attend de voir d'autre personnes?


Dernière édition par le Lun 5 Nov - 14:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Heather Stevens
Admin | Fluo Kid
Heather Stevens

Féminin Nombre de messages : 958
Age : 26
Age : 21 ans
Pêché : Lust and Envy
Date d'inscription : 09/08/2007

Fiche VIP
Taux VIP:
40/100  (40/100)
Résolutions:

MessageSujet: Re: Garden Party [Max. 7 personnes]   Dim 21 Oct - 13:08

A bord d'un de ces taxis jaunes, Heather observait les buildings qui défilaient sous ses yeux. La ville de New York était vraiment splendide. Habillée par Henry Holland pour le haut (proclamant quelque chose par rapport à un mannequin célébrè qu'elle connaissait de vue), d'un collant opaque ainsi que de Low Boots hors de prix, la jeune femme savait qu'elle était extravagante. Mais vu que chacun avait son rôle à jouer dans la jet-set américaine, elle jouerait tout simplement son rôle de petite bourgeoise aux habits excentriques que personne ne mettait aujourd'hui mais arracherait des mains quelques mois plus tard. Ah qu'il était bon de créer des tendances. Situons nous tout d'abord dans le temps: Nous étions fin automne, début hiver et depuis des semaines la Big Apple's Queen avait envoyé des invitations et des invitations aux personnes les plus prisées et aux nouveaux arrivants à New York afin qu'ils fassent partie de sa soirée. Le luxe promettait d'être grand. A vrai dire même énormissime vu celle qui organisait. Comme tout le monde le sait, la Big Apple's Queen régnait sur NYC et sa petite population restreinte de personnes aisées. Et si elle prenait la peine d'organiser une soirée ce n'était pas pour rien.

Arrivant en haut des marches de la villa, Heather salua quelques connaissances qu'elle vit passer puis ensuite attrapa une flûte de champagne et sortir en compagnie de quelques autres jeunes sur la terrasse. Il ne faisait ni froid ni spécialement chaud et tous étaient probablement déjà un peu atteints. Elle même avait pris un peu de cocaïne avant de venir le tout arrosé de quelques shots de Vodka. Ce n'était pas qu'elle risquait de s'ennuyer mais elle n'avait pas les mêmes sensations lorsqu'elle était sobre et lorsqu'elle avait quelques petites choses de plus dans son sang. Normal non?

Commençant à discuter avec une de ses voisines de banc, une fille qu'elle n'avait jamais vu, même dans une des nombreuses boîtes de nuit qu'elle fréquentait, elle avala d'un geste déterminé son champagne avant de reprendre une flûte qui était sur la table. Les organisateurs avaient vraiment pensé à tout. Cigarettes, alcool, cela ne l'étonnerait même pas qu'il y ait de la coke cachée quelque part. Fermant ses yeux quelques instants, le temps de savourer les petites bulles d'alcool lui pétillant sur la langue, elle comprit à quel point ce genre de sorties lui étaient nécessaires. Non seulement on s'y amusait convenablement mais en plus il y régnait un de ces calmes...

*Plaf*. Bruit d'un corps d'oiseau tombant au sol. Les yeux de l'héritière grands ouverts et là. Le drame.

Un cri aigu. Des gestes paniqués de la main et sa flûte de champagne qui tombait brusquement inondant les divers carreaux de la terrasse. Heather Stevens n'était pas quelqu'un de très sensible mais quand la situation concernait les animaux c'était tout autre chose. Ce n'était pas pour rien, qu'à l'âge de 5 ans la petite fille qu'était alors Heather se mette à strictement refuser de manger de la viande, de la volaille ou même du poisson. Elle avait tellement pour habitude de choyer ces petits animaux que des les manger lui paraissait tellement cruel et inhumain. Rien d'étonnant donc que la vue d'un pigeon mort lui fasse cet effet là. Au bord des larmes presque là à encourager les autres du regard afin qu'ils enlèvent la bête du sol, elle ne savait pas quoi faire... mis à part peut être de laisser couler quelques larmes sur le banc blanc où elle glissait nerveusement de gauche à droite...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Perry

Claire Perry

Féminin Nombre de messages : 87
Age : 22 ans
Pêché : Mmm... Luxure, Gourmandise... Orgueil ? Peut-être...
Date d'inscription : 22/08/2007

Fiche VIP
Taux VIP:
40/100  (40/100)
Résolutions:

MessageSujet: Re: Garden Party [Max. 7 personnes]   Mar 6 Nov - 13:41

Claire enfonça plus profondément la tête dans son oreiller. La jeune femme ne savait plus exactement ce qui l’avait réveillée, était-ce le peu de lumière qui filtrait jusqu’à elle ou bien la biiiip désagréable de son réveil ? A moins que ce soit tout autre chose…
Tout son corps fut parcourut d’un long frisson. Comment était-ce possible de posséder un lit si immense et de réussir à se débarrasser de l’intégralité des couvertures dans lesquelles elle c’était enroulée quelque heures plus tôt ? Les vagues échos de sa soirée lui revinrent, avant de lui échapper à nouveau. Elle haussa les épaules, cela n’avait pas de réelle importance finalement. Quel jour étions-nous ? Oh merde !

Oui, merde. Ce soir, comme beaucoup d’autre soirs je vous l’accorde, la jeune femme allait sortir. Seul problème –existentiel ça aussi je vous l’accorde- Claire ne savait absolument pas encore comment elle allait arriver à cette fameuse soirée. Très bien, la première quête de sa journée s’annonçait déjà absolument passionnante…
Vraiment, quoi de plus captivant que passer sa matinée, voir sa journée, à la recherche d’un loup et – éventuellement- d’une robe assortie. (Oui, oui on assortit la robe au loup jamais le contraire ça pourrait faire tache.) Frustrant. Voilà le mot était trouvé, ça en était frustrant. Non pas que la jeune miss Perry déteste le shopping. Oh mon Dieu, il ne manquerait plus que ça…
Simple question d’éthique, Claire détestait que ses journées soit prévues d’avance. Ses soirées aussi d’ailleurs. Quitte à vivre une vie où rien ne vous ait refusé autant en profiter, non ? Et chez la jeune femme profiter signifiait aussi ne pas se prendre la tête, ou, en tout cas pas comme n’importe qu’elle petite dinde dont la seule préoccupation serait justement cette fameuse tenue. Elle se redressa, jeta un coup d’œil circulaire à sa chambre puis re-bascula en arrière pour s’enfoncer dans le moelleux oreiller qu’elle venait d’adosser à la tête de son lit. Chose étrange, elle avait passé la plupart de son enfance seule… à son initiative et aujourd’hui cette même solitude l’insupportait. Certains soirs, lorsque le mélange alcool-poudre se faisait trop lourd, une peur panique montait en elle lorsqu’il s’agissait de se retrouver seule. Pathétique, mais il faut dire qu’il y avait de quoi. Même une personne extérieure aurait put s’en rendre compte en observant la façon avec laquelle la frêle silhouette se lovait au milieu de l’immense étendue de couvertures et de draps éparpillés ça et là. C’est vrai qu’elle paraissait bien frêle seule dans cet immense lit. S’extirpant enfin elle ne prit pas la peine d’ouvrir les rideaux, il y avait assez de lumière pour qu’elle puisse se faufiler jusqu’à la salle de bain sans se taper quelque part. Pas vraiment hype, d’avoir les cuisses pleines de bleus…

Rejoignant à pas lent la salle de bain, elle grimaça au contact du carrelage froid sous ses pieds nus. Se penchant sur son reflet, à peine visible dans l’obscurité ambiante, Claire appuya sur l’interrupteur sans quitter des yeux ses traits légèrement plus pâles qu’à l’accoutumé. Suivant du doigt une légère marque descendant le long de sa tempe, elle finit tout de même par s’activer, allumant le jet d’eau de sa cabine de douche, elle prit un coton et entreprit d’effacer les dernières stigmates de la soirée passée.

Elle quittait enfin son appartement, quelques minutes plus tard, peu maquillée le nude était de circonstance. Comme prévu sa journée ne fut, par la suite, qu’une longue et ennuyeuse file de choses superficielles et sans importance en vue de préparer de cette fameuse soirée.

Lorsque enfin l’heure de se rendre dans l’immense château aux allures féeriques mis à la disposition d’autres new-yorkais tout aussi riches et ennuyés que la jeune femme à l’occasion de la fête, la jeune femme fit appel à l’un des nombreux taxis de Big Apple tandis qu’elle glissait discrètement un sachet de poudre dans sa pochette.
La circulation était dense, comme tout les soirs à New York , mais la jeune femme eut la singulière impression qu’elle venait juste de claquer la portière lorsque la voiture se rangea devant l’allée pour laisser sa passagère descendre. Lâchant un gros billet dans la main du chauffeur, Claire se saisit de son sac et sortit du taxi d’une démarche aussi fluide que la robe qu’elle portait. Sans l’ombre d’une hésitation, la jeune femme franchit l’entrée et se saisissant d’un cocktail en passant devant le buffet, alla rejoindre le jardin.

Lançant un regard circulaire aux différentes personnes présentes, elle ne remarqua personne de sa connaissance bien que le port de ses loups ne lui laissait pas tellement le loisir d’observer correctement les gens autour d’elle. La jeune femme allait porter son verre à ses lèvres lorsqu’un long cri hystérique accompagné de sanglot nerveux la firent sursauté, manquant de renverser une grande partie de sa boisson sur le sol.
Après un volte-face, une expression légèrement exaspérée sur le visage, le regard de Claire alla du cadavre du malheur pigeon au visage sensiblement choqué d’une jeune femme sur un banc. Un groupe de deux ou trois crétins apparemment déjà pas mal éméchés commencèrent à pousser des cris de ravissement dans une parodie absolument détestable de fou rire.
Les fusillant du regard, elle attendit sans grand espoir que quelqu’un se lève pour porter secours à la jeune femme. Chose bien entendu, un peu trop optimiste en connaissant la galanterie légendaire de nos très cher new-yorkais…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Garden Party [Max. 7 personnes]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Garden Party [Max. 7 personnes]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Garden Party
» Dix millions de personnes paient l’irresponsabilité de ceux qui gouvernent en Ha
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» Loi sur les privileges aux personnes d'origine haitienne
» 60 terroristes du Tea Party tiennent le Congrès américain en otage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: In first place :: Dustbin-
Sauter vers: