AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Max Caldeen

Aller en bas 
AuteurMessage
Max Caldeen

avatar

Nombre de messages : 309
Age : 29
Citation : Is it bad to pretend to love women?
Age : 25 Y.Old
Pêché : The Seven Deadly Sins.
Date d'inscription : 17/08/2007

Fiche VIP
Taux VIP:
40/100  (40/100)
Résolutions:

MessageSujet: Max Caldeen   Ven 17 Aoû - 20:53

I .

Nom : Caldeen est le nom qui m'a été attribué à ma naissance comme le commun des mortels. Plus précisément, le nom me vient de ma mère parce que..Comment expliquer ça...Enfin, on s'en fout je raconterai ma vie plus tard.
Prénom : Maxim...Comme la revue de porno, vous savez? Enfin, je suis pas une revue de porno (c'est pas assez réel) et c'est pourquoi les gens m'appellent Max.
Surnom(s) : Les surnoms, je n'en ai jamais hérité puisque mon propre prénom est un véritable surnom. Sinon, les femmes que j'ai cotoyé avaient tous la charmante habitude de m'appeller 'My God'... Je vous laisse simplement imaginer en quelle situations. Sinon, il n'y a absolument rien et je ne recherche pas ces alias ridicules non plus.
Age : 25 ans, c'est à dire le quart d'un siècle. Beaucoup de fêtes, de drogue, d'alcool et de parties de jambes en l'air. Il faut profiter de la vie au maximum, qu'ils disent...
Date et lieu de naissance : Je suis né le 8 Décembre 1982, deux an après le décès de John Lennon. L'appartement de ma mère était pas très loin de Central Park et d'après elle (mais il ne faut pas trop y croire, ma mère avait un certain intérêt pour le LSD), elle aurait déjà été appelée pour satisfaire Mr.Lennon. Mais comme je vous dit déjà, je vous laisse le bénéfice du doute.
Métier :Travailler? J'vois pas trop l'intérêt quand on peut s'amuser pendant ce temps. Ce mot est donc totalement rayé de mon vocabulaire.
Résidence : J'habite dans un appartement de Dakota, même si vous risquez peu de m'y trouver car je suis toujours à l'extérieur à vaquer à quelconque occupation. J'ai moi-même fait et choisi la décoration, les meubles et tout ce qui s'y trouve avec le plus grand goût et surtout le budget le plus ouvert qui soit. Je voulais impressionner, prouver que j'avais du goût. Et franchement, je ne pense pas que j'ai été si mauvais que ça...

II .

Caractère : Il faut tout d'abord noter dans votre mémoire que je ne suis pas un saint. Pour tout dire, la vérité est plutôt loin de ça. Charmeur et mystérieux. Ce sont deux points que vous devrez probablement expérimenter. J'aime que l'on s'intéresse à moi, que l'on demande à mieux me connaître. Que l'on veuille piquer mon intérêt est un désir plus profonds que le sexe en lui-même. Car bien entendu, je suis un grand amateur du péché de la chair. Mais c'est une autre histoire, et nous en sommes encore bien loin. Je ne dévoile jamais le fond de mes pensées, me contentant d'être exactement ce que vous voulez que je sois. Je peux jongler avec plusieurs personnalités, autant qu'il y a de femmes intéressantes dans le coin. Car j'adore les femmes, c'est mon péché mignon que de les attirer dans mes filets. Les gens me connaissant bien peuvent penser que je suis un grand malade, un manipulateur, quelqu'un d'excessivement désagréable. Vous en êtes tout loin, car je ne suis pas ce genre de personnage. Même lorsque je brise le coeur d'une femme, je m'en tiens à ce qu'elle me soit toujours récupérable. On ne sait jamais lorsqu'on peut avoir besoin d'une d'elles. J'ai très peu de respect pour les femmes, sauf une d'elles. Les femmes ne sont là que pour combler les désirs, que pour être de fins petits objets très technologiques capable de tout. Du meilleur comme du pire. Les femmes sont des sorcières, bien heureusement j'ai appris à les comprendre. On peut deviner si facilement ce qui se passe dans leur tête que les manipuler en devient un jeu d'enfant. Du moins pour moi. Je 'drague' (même si ma façon de faire ne devrait pas être appelée comme cette pratique tellement banale) avec intelligence, ne laissant pas un seul détail m'échapper. Si je veux quelque chose, je l'ai. Égoïste, vous me direz...Peut être un peu. J'aime posséder, me sentir plus fort que vous. Je ne parle parcontre pas là de force physique. Les coups et l'immuable macho ne me décrivent pas du tout. La torture mentale a bien plus de style. Terriblement féminin, je vous l'accorde, mais bien plus frappant aussi. Et le fait d'accepter cette part de féminité n'a que plus de charme auprès des femmes. Bien entendu, je ne suis pas totalement effeminé. Je peux très bien mettre de côté certains points s'ils s'avèrent déplaisants. Je suis un perpétuel personnage. Pour moi, tout ceci est une sorte de pièce de théâtre auquel je participe avec amusement, préparant comment aborder ma prochaine proie. Ce qui est encore plus intéressant est de voir que personne ne peut réellement me cerner, ou que les gens feraient tout parfois pour le faire. J'adore jouer et j'adore ne pas montrer réellement ou clairement ce à quoi je pense. L'effet de surprise est plaisant et de cette façon, je peux toujours réparer mes gaffes avec rapidité. Pas question de faire de faux pas, je suis assez perfectionniste sur les bords. Un truc de fille, probablement encore, mais je ne peux pas me lasser de voir les choses bien faites. Si quelque chose ne va pas, je ne me retiendrai pas de le dire. Toujours avec cette fougue, cette détermination et ce besoin que les choses soient comme je le veux, je prends les choses en main moi-même si on ne va pas en mon sens. Prêt-à-tout, obsessif, rajoutez en plus de ça un esprit quelque peu tordu et de la provocation à mes heures perdues, vous retrouverez le caractère changeant et parfois même troublant de Max Caldeen. Mais n'allez pas croire que je suis d'une quelconque façon coincé. Car c'est faux. J'aime bien déconner, surtout lorsque je suis sous l'emprise d'une substance bien souvent illicite. Un véritable fêtard dans l'âme, à la limite d'être adolescent attardé, je suis un sacré spécimen quand je m'y mets. Ce qui sort de ce personnage si froid, si mystérieux qui fait partie de ma technique de drague. Parcontre, il vaut mieux pour vous ne pas me voir sortir de ma torpeur ou en bad trip. Car là, je deviens un vrai môme, totalement sentimental. On me prend parfois en pitié à ces moments-là. Mais ça me fait indubitablement plaisir qu'on me porte une quelconque attention. Narcissique? Pas du tout. Excentrique parcontre, là vous visez dans le mille.

Goûts : Mes goûts sont écclectiques. J'aime ce qui est différent et pas nécéssairement similaire à autre chose. J'aime en premier lieu les femmes. Les femmes sont mon premier point faible, une priorité de la plus haute importance surtout dans un milieu si hautain et plaisant que Manhattan. Elles ont toutes un type particulier et c'est ce que j'aime. J'aime séduire, c'est un des passe-temps les plus divertissants avec faire la fête. D'ailleurs, c'est aussi un de mes passes-temps préférés. J'aime la musique, surtout le Rock, mais j'aime aussi les musiques pour danser, les musiques douces. Je ne suis pas très difficile mais il y a quelque chose de très agressant je trouve dans le Rap et ce genre de trucs. Pas assez mélodieux et les termes abordés sont obsènes et très insultants pour les femmes. Je joue moi-même de la guitare et j'aime bien créer mes propres chansons. Dans mes temps libres, hors de faire la fête, planner et draguer, j'aime bien me mettre à la gratte et écrire des chansons et de la poésie, sans tomber dans les trucs banals. C'est un mot qui ne me ressemble pas, car je suis tout sauf banal. Impressionner, sortir de l'ordinaire. Mon univers tout entier tourne autour de ça, alors on ne peut pas vraiment s'imaginer que je fasse des choses qui soient banales. J'aime bien me mettre dans l'embarras aussi, courir après le trouble sans vraiment pourtant le chercher réellement. Je suis toujours en quête de distraction, c'est probablement pourquoi j'arrive à faire des trucs totalement impossibles pour susciter des commentaires ou faire parler de moi. Un autre point souvent associé à la gente féminine.
Je suis aussi un grand fan de mode. Enfin, j'aime surtout les mannequins. Je suis aussi un grand passionné d'art. C'est pourquoi je suis bien souvent à regarder des films ou lire des livres impossibles que ma mère me conseille. Car ce goût me vient d'elle. Comme beaucoup, d'ailleurs. L'instruction et la culture font souvent rêver les femmes, c'est une très bonne raison pour s'atteler à des lectures impossibles. Mon univers tourne, vous l'avez bien compris, autour d'elles. Mais je ne le laisse pas paraître. Sinon, je suis un accro aux cigarettes. Je ne peux pas me passer des Marlboros (petit goût particulier que j'ai développé grace à ma mère, je ne peux fumer que celles-là.


Apparance Physique : Je ne fais pas si attention que ça à mon apparence physique. Pour tout dire, ce n'est pas le premier point qui me tient à coeur. Même s'il faut admettre que pour tout le monde, c'est une chose assez majeure. C'est la première façon dont on se fait juger, et heureusement pour moi, la nature s'est chargé de tout pour que je n'aie pas à me préoccuper de certains points.
Les gens se noient dans mes yeux. Ceux-ci sont assez remarquables et c'est justement pour cette façon que je capte leur attention. Des yeux incroyablement bleus, à faire jalouser probablement les mers et le ciel. S'assombrissant par moment ou s'éclaircissant, on pourrait avoir l'impression de fixer les cieux. Mon regard a un effet calmant on dirait, car il me suffit que de regarder mon interlocuteur dans les yeux pour que soudainement il se calme. Un effet relaxant dont je profite bien évidemment. Mais ma beauté ne s'arrête pas bien entendu à mes yeux, car il faut admettre que je ne suis pas une laideur. Même, je suis un sacré spécimen, personne ne peut le nier. Je suis assez grand, sans être un joueur de basket, et je suis doté d'une fine musculature. Pas trop musclé, mais pas maigre non plus. Je ne suis pas très bronzé, mais j'ai un certain 'hâle' naturel, si on peut dire. Laissez moi une heure au soleil, ce sera déjà une nette amélioration pour mon teint. Je me laisse pousser les cheveux. Ils sont un peu courts pour l'instant mais mon but est de me rendre à une coupe à la Kurt Cobain, un de mes grands idoles. J'ai d'ailleurs la manie [que certains trouvent amusante] de me jouer dans les cheveux. Ça et me gratter le menton ou le nez. Ce fameux nez d'ailleurs, qui est comme on dirait en 'virgule' et qui en a vécu de toutes les couleurs. Comme je l'ai déjà dit, j'aime bien jouer et faire le con lorsque je suis sous l'emprise de drogue. J'ai sauté d'une poutre lors d'une fête à l'Astroland, dans Brooklyn et me le suis cassé. Encore aujourd'hui, je me demande ce qui a bien pu me passer par la tête... Pour en revenir à moi, le sujet important de l'histoire, même si je ne suis pas si obsédé par mon corps, il n'empêche pas que j'en prenne tout de même un peu soin. De l'épilation au lazer parce que je ne supporte pas d'avoir l'air d'un gorille, et des séances pas si éloignées chez la coiffeuse. J'aime assez l'extravagance, mais attention, je ne COUPERAI pas mes cheveux pour un moment. Me contente de faire refaire les pointes, une teinture de temps à autre... Enfin, vous voyez le genre. Sinon, je n'ai pas de code vestimentaire particulier pour ce qui est de mes vêtements. Des jeans pour la plupart du temps ou des pantalons noires. Mes chaussures et mes chapeaux sont mon plus grand excentrisme vestimentaire. Je ne peux pas m'en passer et pour être franc je dois frôler la centaine pour chacun. Et sans exagération, car c'est pas mon style d'exagérer les faits.


Points Forts : Je ne suis pas coincé, ce qui fait qu'en général je n'ai pas trop de difficulté à développer une chimie avec les gens. Du moins il me le semble. Aussi, je ne suis pas un parfait imbécile ce qui peut me donner un certain sens de la répartie vis-à-vis ceux qui me tappent sur les nerfs. Je ne me laisse pas manipuler, en fait, et on peut presque dire que le manipulateur c'est plutôt moi que les autres. Sinon, mes manières quelques peu féminines par moment donnent un certain confort aux femmes, ce qui me donner certainement un énorme plus vis-à-vis de la gente féminine.Je mise beaucoup plus sur le paraître grâce à mon psyché plutôt que certains hommes qui n'ont rien dans la tête et ne misent que là-dessus.

Points Faibles : J'ai tendance à m'ennivrer plutôt vite et à abuser beaucoup de ce qui n'est pas très légal. J'ai aussi une passion plutôt particulière pour le fait de flamber mon argent n'importe où . Le jeu est un de mes vices, tout comme bien d'autres choses. Je suis un éternel pêcheur, il me semble, mais je ne m'en porte pas trop mal. Pour en revenir à l'alcool, comme déjà dit, je ne tiens pas très longtemps. Après deux ou trois verres d'alcools forts, je n'ai plus les esprits clairs. Il n'est donc pas rare de me voir passer pour un imbécile assez tôt dans la soirée. Mais je veille plutôt tard et continue de festoyer. Mes points faibles et mes points forts sont en quelque sorte interchangeables, tout dépendant de la situation. On ne peut jamais déterminer si quelque chose est bien ou mal, après tout.

III .

Histoire : Le début de la grossesse de ma mère fut en quelque sorte un arrêt de travail non prévu et un très fâcheux accident pour tout dire. Heureusement pour elle qu'elle avait prévu le coup et ne flambait pas tout son argent en drogue ou effets de toute sorte comme plusieurs de ses consoeurs. En fait, on n'aurait jamais cru que ma mère était une prostituée car sa grâce, son style et tout simplement sa façon d'être ne laissait pas deviner ce genre d'occupations .On aurait pu deviner et elle disait souvent d'ailleurs que son défunt mari lui avait laissé beaucoup d'argent. Bien entendu, ce n'était pas compliqué à croire étant donné ce que l'on voyait, mais incognito, elle vivait sa vie, profitant des péchés incontrôlables de certains hommes plus que riches. Et le fait parfois d'apprendre que tel ou tel homme trompait sa femme ne faisait que rendre sa tâche plaisante. Savoir qu'elle pouvait mener ses clients par le bout du nez ne lui a jamais nuit, tout simplement car elle savait s'y prendre pour ne pas se faire du trouble et parce qu'elle avait aussi connaissance de certaines choses qu'elle ferait mieux d'éviter. Intelligente, belle, riche. C'était les trois attributs qui apparaissaient aux yeux des gens qui bien entendu pour la plupart n'avaient aucune idée de ce qu'elle faisait réellement de sa vie. La grossesse parcontre fut plus complexe pour elle à expliquer. Elle ne songea jamais à l'avortement, celui-ci étant illégal c'était un peu trop risqué. Elle opta pour une aventure. C'était, en 1982, une chose presque banale que de tomber enceinte dans ces cas-là. Elle a au début tenté de prendre contact avec mon 'père' mais jamais celui-ci n'a répondu à ses appels téléphoniques, les rares fois qu'il le fut la menaçant de la poursuivre en justice, que c'était des mensonges et qu'elle ne tentait que de lui soutirer de l'argent. Lorsqu'il se mit parcontre à lui faire des menaces, ma mère comprit qu'il valait mieux laisser tomber et faire comme s'il ne s'était rien passé, s'il n'y avait pas eut d'accident. Mais elle ne s'en est pas portée plus mal par la suite. En fait, je ne sais pas trop si elle a déjà eu conscience du bien et du mal. Ma mère a toujours été une battante, une femme forte. Ironique, je sais, et c'est d'ailleurs la seule qui ait mon total respect.


Dernière édition par le Sam 18 Aoû - 4:32, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heather Stevens
Admin | Fluo Kid
avatar

Féminin Nombre de messages : 958
Age : 26
Age : 21 ans
Pêché : Lust and Envy
Date d'inscription : 09/08/2007

Fiche VIP
Taux VIP:
40/100  (40/100)
Résolutions:

MessageSujet: Re: Max Caldeen   Ven 17 Aoû - 22:32

J'adhère complètement à ta façon d'écrire, c'est très... reposant dirons-nous Wink

J'ai hâte de lire la suite!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Caldeen

avatar

Nombre de messages : 309
Age : 29
Citation : Is it bad to pretend to love women?
Age : 25 Y.Old
Pêché : The Seven Deadly Sins.
Date d'inscription : 17/08/2007

Fiche VIP
Taux VIP:
40/100  (40/100)
Résolutions:

MessageSujet: Re: Max Caldeen   Sam 18 Aoû - 0:06

Elle avait fait préparer une chambre dans son appartement de luxe avec vue sur Central Park, se disant qu'elle devrait éventuellement à penser à quelque chose de plus grand. Elle ne manquait pas d'argent, simplement elle n'avait pas assez de temps pour faire ce genre de recherches. Elle s'était trouvé un autre emploi en attendant, même si elle avait tout l'argent qu'elle voulait grâce à ses économies de son ancien 'métier' qui lui rapportait plus de cent fois plus que ce qu'elle gagnait par jour à ce moment-là. Une seule chose venait très souvent à son esprit. Elle avait hâte que je naisse, pour enfin reprendre la vie comme avant, ou tenter de jongler entre vie de mère et prostituée de luxe pour des vieux hommes riches car il fallait se rendre à l'évidence, il n'y avait pas grand monde mis-à-part eux qui avaient l'argent pour coucher avec les prostituées de luxe de Manhattan. Lorsque ce jour arriva, parcontre, elle n'était plus certaine de vouloir accoucher. C'est le cas avec toutes les femmes il me semble, mais elle avait cette impression de se déchirer de l'intérieur, qu'elle allait mourir là, sur le lit d'hôpital. Mais l'infirmière m'emporta alors qu'une autre lui conseillait de respirer normalement. Ce que ma mère tentait de faire sans trop de succès. Son accouchement ne se déroula pas trop terriblement. Simplement elle n'avait pas l'impression que ce serait aussi simple qu'elle l'imaginait par la suite. Elle dû faire beaucoup d'entraînement, inventer mensonge sur mensonge pendant des années pour couvrir son métier et ne pas perdre ma garde. Une volonté en acier pour s'occuper de moi alors que je n'étais un poupon s'était emparée d'elle et qui que ce soit n'aurait pu l'empêcher de prendre son rôle de mère au sérieux. Car s'il y a quelque chose que ma mère m'a appris, c'est à avoir de la volonté. Sans volonté, on n'a rien.

Mes premiers mois en tant qu'être vivant, j'étais aimé de jour et de nuit par deux personnes différentes. Ma mère m'élevait de jour, tentant tant bien que mal de ne pas céder sous la pression de tout ce qu'elle devait faire et la nuit me laissait à sa maquerelle, une femme plutôt grasse mais qui au moins n'était pas mauvaise. Toute mon enfance d'ailleurs elle s'occupa de moi la nuit alors que ma mère partait travailler. Une fois, elle revint avec un oeil tuméfié. Ce fut la première fois de ma vie que je vis ma mère folle de rage et la lueur de vangeance dans ses yeux me fit deviner qu'elle ne laissait jamais personne la rabaisser comme elle l'avait été cette nuit-là. Et ce fut la dernière fois aussi. Ou si l'occasion se représenta, je n'en eus pas conscience. Les leçons de vie qu'elle m'apprenait alors que j'étais petit et ses cours et explications diverses dont je ne saisis pas le sens encore aujourd'hui m'étaient des privilèges si j'étais sage. Ma mère fut la seule personne que j'ai réellement admirée pour ce qu'elle faisait et était. Pour sa façon d'être, et son métier m'importait peu. Jamais de ma vie je n'ai laissé qui que ce soit d'ailleurs entrer dans ce secret. Je ne pense pas non plus le révéler un jour à qui que ce soit.

Une enfance quasiment normale, avec des jeunes de mon âge étonnement riche et moi qui prétendait que ma mère était veuve. J'aimais l'argent et prenais conscience que peu importe le status de ma mère et moi, nous avions de l'argent. Beaucoup d'argent. Je réalisais à quel point le fric que rapportait son travail, même s'il était accompagné d'aucun prestige, suffisait à nous faire vivre emplement et bien plus encore. Déjà gamin, je prenais un malin plaisir à draguer. C'était plus fort que moi et je ne pouvais pas faire autrement que de faire comme ma mère m'avait enseigné. Quoi dire, quoi faire, comment agir.. J'avais tout enregistré, apprenant carrément à comment les faire tomber dans mes bras. J'avais ses manies, sa façon de penser. Ma mère m'avait appris à vivre à sa façon, ce qui ne me déplaît pas encore aujourd'hui car j'ai l'impression, que même si je ne la vois plus que très rarement (elle est en rétablissement pour maladie aux îles turquoises), en quelque sorte je tiens tout d'elle et qu'elle reste là. Gamin, elle me disait qu'elle serait toujours là et qu'elle et moi, c'était un lien qu'il ne fallait jamais au grand jamais briser. Et j'avais peur de la perdre à cette époque. Ce qui bien entendu n'arriva jamais.

Adolescent, je faisais des conneries. Beaucoup de conneries. J'ai d'ailleurs perdu ma virginité avec une prostituée à mes 13 ans. Une amie de ma mère, si on puisse dire. Une fille de 17 ans un peu pômée qui avait besoin d'argent et auquel ma mère a porté main forte. Je sais, ça peut paraître totalement con qu'une mère pait une prostituée de 17 ans pour qu'elle s'occupe de son fils, mais ma mère ne faisait jamais vraiment les choses comme les autres à cette époque, ni jamais d'ailleurs. Par la suite de cette histoire, je me suis mis à fêter, draguer, et à 14 ans je sortais avec deux filles à la fois. Leur racontant chacun un barratin différent. Le genre de clichés qui vous revient toujours en pleine face mais qui jamais n'est sorti de la bouche de personne. Les gars avec qui je me tenais à cette époque se disaient que le pot au rose serait découvert, mais étonnement je ne portais pas attention et tout finissait par se passer comme je le voulais, à ma plus grande satisfaction. Toujours conseillé par ma mère, elle était la seule à être au courant de ma vie. Un sorte de fil connecteur nous reliait. Elle travaillait illégalement, sans que personne ne devine ce qu'elle était réellement et moi je jouais avec le feu, totalement à découvert. Mon imprudence ne fut jamais punie, ses mensonges non plus. Mais n'allez pas croire que ce fut ma seule idée débile. Je buvais beaucoup à cette époque, me saoulant à l'eau carrément, touchant à des drogues dont certains ignorent même l'existance. Ma mère tentait de me convaincre de ne pas faire de bêtises, mais j'étais déterminé à vivre ma vie, même si elle devait me consumer à petit feu. Je sortais de plus en plus, je ne me préoccupais que très peu des cours, rafflant de très près les notes de passage, n'envisageant pas d'études, pas d'avenir à proprement parler. Tout se passait dans les fêtes auquel j'étais toujours, mais je ne m'éloignais pas pour autant de ma mère. Même aujourd'hui, je n'ai jamais vraiment cessé de faire la fête ainsi, toujours, ne pensant qu'à m'amuser et à embobiner les gens, jouer à l'argent, déconner des heures et des heures avec des amis, plus précisément Neil McConor et Wayne Turner, quelques fois il faut l'admettre avec Kyle Berklaw même si nous savons aussi bien l'un que l'autre que sa femme m'arracherait la tête si elle le pouvait parce qu'elle ne me juge pas 'convenable'. Sortant et flirtant dans les boîtes ou dans les fêtes les plus huppées avec quelconque jeune femme que je ne connais pas particulièrement mais que je finis par connaître plutôt intimement. D'ailleurs, mes occupations et mes sorties commencent très peu à se faire connaître. Je sors, je fume, je bois, me drogue -et me drogue beaucoup, pour avouer- et je couche, flambant mon argent un peu partout (car il faut dire que ce que ma mère me laisse en legs est à venter, malgré ce que l'on pourrait penser). Une vie de vice pour un des plus grands vicieux qui doivent traîner à New York. Et je ne m'en vante pas, je me contente de nommer des faits.


IV .

Avatar : Jared Joseph Leto.
Pseudo : Emesele
Age : 17 ans, 18 ans dans 16 Jours!
Sexe : Je suis une fille, mais vous le remarquerez même pas, je vous le promets.
Nombre de fois où vous serez environ présent sur le forum : À la rentrée, je ne pourrai me connecter que le week-end car j'ai un horaire plutôt chargé.
Où avez-vous connu le forum? Par l'entremise de deux joueuses.


Dernière édition par le Sam 18 Aoû - 4:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jillian Evans
Admin | Black Diamond
avatar

Féminin Nombre de messages : 384
Pêché : Gourmandise & Luxure.
Date d'inscription : 06/08/2007

Fiche VIP
Taux VIP:
40/100  (40/100)
Résolutions:

MessageSujet: Re: Max Caldeen   Sam 18 Aoû - 0:24

Finito ? :^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://big-apple-queen.fr-bb.com/In-second-place-c2/Presentation
Max Caldeen

avatar

Nombre de messages : 309
Age : 29
Citation : Is it bad to pretend to love women?
Age : 25 Y.Old
Pêché : The Seven Deadly Sins.
Date d'inscription : 17/08/2007

Fiche VIP
Taux VIP:
40/100  (40/100)
Résolutions:

MessageSujet: Re: Max Caldeen   Sam 18 Aoû - 1:42

Nop, pas encore^^ J'en suis pas à la naissance xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jillian Evans
Admin | Black Diamond
avatar

Féminin Nombre de messages : 384
Pêché : Gourmandise & Luxure.
Date d'inscription : 06/08/2007

Fiche VIP
Taux VIP:
40/100  (40/100)
Résolutions:

MessageSujet: Re: Max Caldeen   Sam 18 Aoû - 1:43

Mdr sorry moi j'ai pas commencer à lire ton histoire ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://big-apple-queen.fr-bb.com/In-second-place-c2/Presentation
Max Caldeen

avatar

Nombre de messages : 309
Age : 29
Citation : Is it bad to pretend to love women?
Age : 25 Y.Old
Pêché : The Seven Deadly Sins.
Date d'inscription : 17/08/2007

Fiche VIP
Taux VIP:
40/100  (40/100)
Résolutions:

MessageSujet: Re: Max Caldeen   Sam 18 Aoû - 4:32

Maintenant c'est terminé ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heather Stevens
Admin | Fluo Kid
avatar

Féminin Nombre de messages : 958
Age : 26
Age : 21 ans
Pêché : Lust and Envy
Date d'inscription : 09/08/2007

Fiche VIP
Taux VIP:
40/100  (40/100)
Résolutions:

MessageSujet: Re: Max Caldeen   Sam 18 Aoû - 11:18

Validé Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Max Caldeen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Max Caldeen
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: In second place :: Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers: